Opter pour une casse automobile : les essentiels à savoir

 

Vous cherchez à joindre la Casse auto la plus proche ?
Besoin d'aide ? Notre service de renseignement téléphonique vous met en relation avec le service demandé. Nos conseillers sont disponibles par téléphone au numéro ci-dessous.
Numéro de téléphone pour être mis en relation :
Le 118 412 est un service de mise en relation téléphonique indépendant des marques. Les conditions tarifaires sont disponibles sur infosva.org

Dans le cas où un véhicule arrive en fin de vie, faire recours à la casse automobile est la meilleure solution. C’est l’alternative la plus adaptée quand la vente à un particulier ou à un garage n’est pas rentable. Avec les 1700 centres VHU agréés en France, trouver l’entreprise spécialisée fiable et à proximité n’est pas une tâche facile. Pour dénicher la bonne adresse où envoyer un véhicule hors d’usage, il est indispensable de prendre en compte certains critères essentiels. Toutefois, consulter un annuaire de cimetières de voitures comme ce que propose casse-auto.org est d’une grande aide.

Le fonctionnement d’une casse automobile

La casse automobile est un endroit spécifique où les véhicules hors d’usage seront traités et détruits par la suite. Ce sont notamment les voitures à 4 roues, à moteur et dont le poids n’excède pas les 3.5 tonnes qui y sont admises. En ce sens, les véhicules marins ou aériens, les camions ainsi que les deux-roues ne sont pas pris en charge. Comme mission, un cimetière de voitures assure:

  • l’accueil ou la récupération des VHU auprès de son propriétaire
  • le désencombrement des véhicules et élimination des matières inflammables comme le carburant, le gaz, les airbags ainsi que le système électrique
  • la dépollution totale des voitures en retirant les batteries et en aspirant les liquides polluants : l’huile de frein et huile motrice
  • la récupération des pièces d’occasion encore fonctionnelles pour une revente
  • la destruction physique et administrative des voitures
  • le renvoi des pièces métalliques issues de l’épave pouvant servir de matière première pour la fabrication de nouveaux véhicules.

Quand envoyer sa voiture à la casse ?

Comme laisser un VHU dans la rue est formellement interdit et peut vous coûtez plus cher aux yeux de la loi, il n’y a pas 36 solutions à part l’envoyer à la casse auto. Ce sont essentiellement les voitures non roulantes suite à un accident qui sont déposées au centre VHU. L’ancienneté de l’engin ou encore une panne irréparable pousse également le propriétaire à l’envoyer au parc automobile.  Par ailleurs, il faut prévoir la mise à la casse quand le coût total de la réparation dépasse la valeur du véhicule. Ceci est également valable lorsque le kilométrage affiché sur le compteur du tableau de bord est élevé. Cette situation entraînerait de sérieuses usures des pièces ainsi que des coûts de réparation importants en cas de panne. La hausse des frais d’entretien et frais d’assurance peut aussi conduire à la mise à la casse. Tout comme la fiabilité, la sécurité et la conduite de la sécurité deviennent incertaines. Enfin, quand la voiture ne passe plus le contrôle technique, la mise à la casse est inévitable.

Une casse automobile accueillant les voitures hors d’usage

Les démarches à suivre pour se débarrasser d’un VHU

Il ne suffit pas de ramener son véhicule hors d’usage au centre de VHU. Quelques formalités sont à respecter. Le propriétaire est contraint de remettre au démolisseur :

  • La carte grise originale de son auto. Si ce document n’est pas en sa possession, une déclaration de vol ou de perte visée par la préfecture, la mairie ou la police est demandée.
  • Un certificat de non-gage. Cette pièce est obligatoire, car il permet de confirmer qu’il n’y a pas eu d’opposition à ce que le VHU soit détruit. Elle est remise par la préfecture ou sur le site internet du ministère de l’Intérieur.

Le coût de la mise à la casse

La mise à la casse automobile est toujours gratuite, quels que soient la marque, le modèle et le type du véhicule. Le propriétaire ne paiera aucun frais s’il peut emmener la voiture lui-même au cimetière. Dans le cas contraire, le remorquage jusqu’au centre VHU est payant. Par contre, le professionnel agrée accueille uniquement les voitures entières, c’est-à-dire qu’elles disposent encore des composants essentiels comme le moteur, le pot catalytique et le radiateur. Si elles possèdent encore des pièces détachées inintéressantes et en bon état, elles peuvent être rachetées par les casses, qui mettent régulièrement à jour leur parc automobile pour proposer une vaste gamme de pièces à sa clientèle. De plus, le propriétaire bénéficiera de la prime à la conversion pour avoir amené directement son véhicule à la casse. Il peut donc à la fois se débarrasser de son ancienne voiture, recevoir une ristourne en échange et racheter un véhicule neuf récent.

Les autres repreneurs des VHU

Mis à part la casse automobile, il existe d’autres alternatives permettant de se débarrasser d’un véhicule en mauvais état. Si la voiture usée et endommagée est jugée irréparable par l’assurance, elle peut être reprise par :

  • un particulier : qui achète notamment des véhicules roulants ou réparables. Toutefois, cette solution est plus compliquée vu qu’elle requiert beaucoup de temps avant de conclure la vente. Un contrôle technique de moins de six mois doit être fait et les formalités administratives sont nombreuses. Pour l’achat, un chèque de banque est exigé.
  • un professionnel qui fera l’achat à l’issu d’un rendez-vous après estimation sans engagement. Il peut prendre des véhicules de toutes marques. Par contre, s’ils sont économiquement réparables, le propriétaire aura droit à la prime à la conversion de l’État qui l’aidera à racheter un nouveau véhicule à moindre coût.
  • Un épaviste ou un ferrailleur : il s’agit d’une solution envisageable dans le cas où un expert déclare que la voiture est encore réparable ou peut rouler. Par contre, ce repreneur propose généralement un prix relativement bas et paye le propriétaire suivant le poids de l’engin.

On peut donc en conclure que ce sont les véhicules qui peuvent encore rouler après réparation qui seront considérés par ces repreneurs. Dans le cas où aucune solution permettant de les remettre en état n’est envisageable, il est plus judicieux d’opter pour la casse auto. Toutefois, il est indispensable de bien choisir le cimetière agréé à proximité comme sur Casse-auto pour en profiter le maximum de profit. C’est une issue permettant de trouver le centre VHU qui propose la meilleure offre pour revaloriser les pièces et pour effectuer les démarches administratives sécurisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *